jeudi 1 novembre 2018

Génèse du capitalisme et des oligarchies

L'accumulation de capital a existé depuis que les hommes vivent en société, si on part du postulat que le capitalisme est la discipline d'accumuler du capital, on peut l'appliquer au delà de l'économie de marché et donc parler de capitalisme de pouvoir car qu'es-ce que l'argent si ce n'est du pouvoir ?


lundi 1 octobre 2018

Renouveau de l'ère marchande et de la vie privée ?


Tout se vend


D'abord si il s'agit d'une société qui vous vend un objet connecté (smartphone, tablette, enceinte connectée) elle agira en son sens donc si pour son propre intérêt elle doit espionner ses clients elle le fera d'une manière ou d'une autre. Le Big Data s'avère très très lucratifs, vos habitudes de vies, de consommation, de fonctionnement valent de l'or quand elles sont réunies sous forme de base de données et revendues à des fabricants. Un scandale éclatera ici et là mais la finalité sera la même devant des milliards d'euros, l'éthique, la morale et la raison pèsent peu.
Dans les années qui viennent les fabricants qui jadis fabriquaient des appareils électronique autonome feront les mêmes appareils mais connectés, votre plaque de cuisson, votre micro onde, votre aspirateur tout sera inter-connecté et toutes les données seront collectées, ordonnées et triées à des fin commerciale.


samedi 1 septembre 2018

Poupée russe

Des images pour les enfants sages, la contestation pour être efficace doit désigner le bon adversaire en désignant Macron comme adversaire, elle ne fait que catalyser la révolte contre l'homme et son gouvernement alors que le mal est bien plus profond...
 
Et alors y a pas de mal c'est logique de s'en prendre à lui non ?

En apparence oui dans les faits non, que va-t-il se passer à la prochaine élections si Macron ne peut pas se représenter car il risquerait une défaite ? On nous mettrais un autre pantin à sa place qui se présenterais bien évidemment en rupture avec la politique actuelle et le cinéma recommencerait pour 5 ans car les gens en auraient après Macron et pas après le modèle néo-libéral...

Quel est le point commun entre Sarkozy, Hollande et Macron ? Ce sont des néo-libéraux ils souhaitent réduire le pouvoir de l’État et son influence dans l'économie au maximum, marchandiser tout ce qui peut l'être et détruire toute mesure sociale, ils mettent fin au prémices d’État socialiste qu'avait crée le Front populaire et le Comité National de la Résistance avec la sécurité sociale comme fer de lance.

mardi 31 juillet 2018

La dictature du Bip



* Bip * J'éteins le reveil je me lève j'enfile mon fut et vais me faire un petit dèj.
* Bip * J'ouvre le micro onde je prend mon petit dèj et jvais à la salle de bain.
* Bip * Je change la pile de ma brosse à dent et jvais au garage.
* Bip * J'ouvre la porte du garage et j'embarque dans ma caisse.
* Bip * Je démarre et je met la ceinture, faudra aussi que je vérifie la pression des pneus.
* Bip * Jpasse au péage avec mon télépéage.
* Bip * Arrivé sur le parking j'éteins les phares et vais au portail de l'usine
* Bip * Jprésente ma carte et passe le portail de sécurité.
* Bip * Je pointe mon temps sur la pointeuse.
* Bip * Je démarre ma machine.

vendredi 1 juin 2018

L'art de l'ordinaire


Après la tyrannie de l’ordinaire, voici l'art de l'ordinaire, bienvenue dans cette époque ravie où l'art de l’ordinaire est devenu hégémonique dans la plus grande indifférence.

Tout comme le chanteur complètement consensuel qui n'incite qu'a danser ou à aimer où est passé celui qui rêvait d'un autre monde ? Où est passé ceux qui filait un rencart à ceux qui n'ont plus rien ?
Où est passé l'humoriste qui remettait en cause les fondements même de notre société, qui s'en prenait à la corruption des politiques ? L'humour politique a pourtant une très bonne affluence c'est connu depuis belle lurette, durant l'antiquité on pouvait voir en place publique des théâtres qui moquait les mésaventures de Pompée et César ou Cervantès et son célèbre Don Quichotte ou encore Gustave Naudaud qui aimé à moquer le 2nd empire. Bien sûr il existait une censure à l'époque, cet exemple sert juste à prouver que le style est loin d'être neuf et que de tout temps il y eu par l'art une forme d'expression politique.

jeudi 3 mai 2018

Hierarchie des violences

"Il y a trois sortes de violence.

La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes dans ses rouages silencieux et bien huilés.

La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première.

La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres.

Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue."

Dom Hélder Câmara

Avec c'est quelques phrases Câmara nous laissait là un héritage de taille qu'il nous appartient de bien comprendre car il aussi vrai aujourd'hui que quand il a été prononcé.
Le pouvoir utilise souvent la technique suivante lors de grandes manifestations, il désigne quelques "casseurs" qui vont péter des vitrines, incendier des banques pour faire oublier le sens de la manifestation, les casseurs servent alors de paravent à un mouvement contestataire bien plus profond et masquent de fait toutes revendications.

jeudi 5 avril 2018

Le paradoxe nationaliste et identitaire de la droite

Des valeurs comme leitmotiv

 

Garante de la nation, garante de la culture française, du mode vie à la française, des traditions françaises, des valeurs françaises et de l'identité française....

Si je vous dis de définir une tendance politique liée à ce type de discours, vous me dites ?

La droite évidemment et pourtant... Elle est au pouvoir depuis les débuts de Chirac en 1995 elle a su imposer sa doctrine libérale et son économie de marché entretenant une mondialisation totale de l'économie. Elle a marchandisé la culture ce qui l'a conduit à être mondialisée également tout en continuant à prôner des valeurs identitaires et nationalistes. Elle a donc osé le paris risqué de concilier nationalisme et mondialisation économique et culturelle, as-t-elle réussi son paris ?