mercredi 16 janvier 2019

Le vol des mots


Les occidentaux ont volé le mot Anarchisme

Hitler, Lénine, Staline puis les occidentaux ont volé le mot Socialisme.

Lénine, Staline puis les occidentaux ont aussi volés le mot de Communisme.

Depuis la fin du XIXème siècle à nos jours les fervent partisans du capitalisme autrement dit les occidentaux ont minutieusement veillés à ce que ces mots ainsi dévoyés le restent.
Une fois les idéologies acquises ils s'en sont pris au vocabulaire courant, la novlangue d'Orwell passa de fiction à réalité...


mardi 18 décembre 2018

L'impunité mal du monde

Tout le mal du monde vient du moment que nos actes ne sont pas reliés à leur conséquences, l’impunité est clairement la racine des problèmes de notre civilisation.
Si en achetant un rouge à lèvre on déposait devant chez moi un cadavre de baleine alors je chercherais des alternatives pour me maquiller.
Si quand je me brosse les dents on déposait devant chez moi des milliers de brosses à dents usagées alors je chercherais des brosses à dents biodégradable.

Ce raisonnement est aussi applicable à l'échelle d'un patron d’entreprise.
Si quand il faisait des grands plan de licenciement on lui enlevait une partie conséquente de sa fortune alors il ne mettrait des gens à la porte que en cas d'extrême nécessité.

Ou d'un chef d’État :
Si quand un chef d’État choisi de déclarer une guerre à un pays on mettait devant sa porte l'ensemble des cadavres qu'elle à généré alors il éviterait de faire des guerres pour des intérêts industriels.
Il faut donc relier l'acte initial à sa conséquence qu'il s'agisse de l'achat d'un rouge à lèvre ou de la déclaration de guerre d'un chef d’État...

jeudi 1 novembre 2018

Génèse du capitalisme et des oligarchies

L'accumulation de capital a existé depuis que les hommes vivent en société, si on part du postulat que le capitalisme est la discipline d'accumuler du capital, on peut l'appliquer au delà de l'économie de marché et donc parler de capitalisme de pouvoir car qu'es-ce que l'argent si ce n'est du pouvoir ?


lundi 1 octobre 2018

Renouveau de l'ère marchande et de la vie privée ?


Tout se vend


D'abord si il s'agit d'une société qui vous vend un objet connecté (smartphone, tablette, enceinte connectée) elle agira en son sens donc si pour son propre intérêt elle doit espionner ses clients elle le fera d'une manière ou d'une autre. Le Big Data s'avère très très lucratifs, vos habitudes de vies, de consommation, de fonctionnement valent de l'or quand elles sont réunies sous forme de base de données et revendues à des fabricants. Un scandale éclatera ici et là mais la finalité sera la même devant des milliards d'euros, l'éthique, la morale et la raison pèsent peu.
Dans les années qui viennent les fabricants qui jadis fabriquaient des appareils électronique autonome feront les mêmes appareils mais connectés, votre plaque de cuisson, votre micro onde, votre aspirateur tout sera inter-connecté et toutes les données seront collectées, ordonnées et triées à des fin commerciale.


samedi 1 septembre 2018

Poupée russe

Des images pour les enfants sages, la contestation pour être efficace doit désigner le bon adversaire en désignant Macron comme adversaire, elle ne fait que catalyser la révolte contre l'homme et son gouvernement alors que le mal est bien plus profond...
 
Et alors y a pas de mal c'est logique de s'en prendre à lui non ?

En apparence oui dans les faits non, que va-t-il se passer à la prochaine élections si Macron ne peut pas se représenter car il risquerait une défaite ? On nous mettrais un autre pantin à sa place qui se présenterais bien évidemment en rupture avec la politique actuelle et le cinéma recommencerait pour 5 ans car les gens en auraient après Macron et pas après le modèle néo-libéral...

Quel est le point commun entre Sarkozy, Hollande et Macron ? Ce sont des néo-libéraux ils souhaitent réduire le pouvoir de l’État et son influence dans l'économie au maximum, marchandiser tout ce qui peut l'être et détruire toute mesure sociale, ils mettent fin au prémices d’État socialiste qu'avait crée le Front populaire et le Comité National de la Résistance avec la sécurité sociale comme fer de lance.

mardi 31 juillet 2018

La dictature du Bip



* Bip * J'éteins le reveil je me lève j'enfile mon fut et vais me faire un petit dèj.
* Bip * J'ouvre le micro onde je prend mon petit dèj et jvais à la salle de bain.
* Bip * Je change la pile de ma brosse à dent et jvais au garage.
* Bip * J'ouvre la porte du garage et j'embarque dans ma caisse.
* Bip * Je démarre et je met la ceinture, faudra aussi que je vérifie la pression des pneus.
* Bip * Jpasse au péage avec mon télépéage.
* Bip * Arrivé sur le parking j'éteins les phares et vais au portail de l'usine
* Bip * Jprésente ma carte et passe le portail de sécurité.
* Bip * Je pointe mon temps sur la pointeuse.
* Bip * Je démarre ma machine.

vendredi 1 juin 2018

L'art de l'ordinaire


Après la tyrannie de l’ordinaire, voici l'art de l'ordinaire, bienvenue dans cette époque ravie où l'art de l’ordinaire est devenu hégémonique dans la plus grande indifférence.

Tout comme le chanteur complètement consensuel qui n'incite qu'a danser ou à aimer où est passé celui qui rêvait d'un autre monde ? Où est passé ceux qui filait un rencart à ceux qui n'ont plus rien ?
Où est passé l'humoriste qui remettait en cause les fondements même de notre société, qui s'en prenait à la corruption des politiques ? L'humour politique a pourtant une très bonne affluence c'est connu depuis belle lurette, durant l'antiquité on pouvait voir en place publique des théâtres qui moquait les mésaventures de Pompée et César ou Cervantès et son célèbre Don Quichotte ou encore Gustave Naudaud qui aimé à moquer le 2nd empire. Bien sûr il existait une censure à l'époque, cet exemple sert juste à prouver que le style est loin d'être neuf et que de tout temps il y eu par l'art une forme d'expression politique.